Dans l’Hérault et à Montpellier, le Parti de Gauche à l’offensive !

Photo : L'Hérault du Jour / Redouane Anfoussi

Photo : L’Hérault du Jour / Redouane Anfoussi

Hier, René Revol, co-secrétaire du Parti de Gauche (PG) 34, et Muriel Ressiguier, porte-parole du PG à Montpellier, ont tenu une conférence de presse de rentrée. L’occasion de faire un point sur la situation et de rappeler notre position sur les municipales.

«Nous sommes devant une crise politique majeure dans ce pays !», pose en préambule René Revol. Une crise qui, d’après lui, «ne peut que s’amplifier» à l’image d’autres pays européens. Prenant pour exemple l’élection cantonale partielle de Brignoles, il affirme que l’argument de «la candidature unique PS-PCF dès le premier tour est balayée» tout en mettant en perspective l’événement : «seul un tiers des électeurs s’est déplacé». «Face à cette crise, les appels au front républicain ou les appels creux contre le FN n’amènent à rien, seulement à creuser le lit du FN», poursuit-il. Sur le fond, il y a «un ras-le-bol populaire en France et un mécontentement massif vis-à-vis du gouvernement.» Ainsi, 83% des ouvriers, 81% des employés et 73% des professions intermédiaires sont mécontents. «La France populaire regrette ce gouvernement», en conclut René Revol. Avec le Parti de Gauche et  le Front de Gauche, «nous défendons l’honneur de la gauche ! Nous avons une responsabilité majeure : offrir une alternative politique à gauche et ne pas être la caution du PS.»

L’alternative à gauche est concrète : programme à tous les échelons avec en ligne de mire les élections municipales et européennes car «c’est de l’Europe que partent toutes les politiques d’austérité.» Et les questions municipales sont à la fois locales et nationales. «Nous avons des invariants fondamentaux pour tracer cette perspective d’alternative qui peut être portée par le Front de gauche.» Et d’ouvrir à Europe-Ecologie-Les Verts : «Pourquoi faire plusieurs listes si nous disons la même chose ?» La main est tendue.

Pour Muriel Ressiguier, les invariants sont clairs : «non à la privatisation comme pour la gestion de l’eau et les crèches. Sur ce sujet, nous sommes pour un service public de la petite enfance. Non à la bétonnisation car nous prônons une ville conviviale où la nature a sa place.» Ainsi, dans le parc Montcalm, est-il nécessaire d’enlever sept hectares pour faire une opération immobilière ? «Nous devons garder ce poumon vert sans en avoir une vision utilitaire mais juste pour se balader ou jouer au foot. C’est toujours l’argent et le marketing qui dominent, c’est oppressant !» Une alternative vise donc à revoir les choses. Muriel Ressiguier poursuit : «avec treize mille logements vacants sur Montpellier, y a-t-il besoin de modifier le parc Montcalm et le stade du Père-Prévost ?»

Dans le même temps, la mairie construit des «logements de prestige» à Port-Marianne avec Art Code. «Il n’y a pas un seul logement social alors qu’il y en a au moins 30% dans les nouvelles opérations. Il y a donc un glissement municipal», analyse-t-elle, avant de reprendre : «si les pauvres les dérangent, qu’ils le disent ! Mais on sera le grain de sable et nous serons toujours là pour avancer une alternative. L’humain d’abord, ce n’est pas un slogan mais une vision de la société.»

Article de L’Hérault du Jour à lire ici

“L’audace sociale et écologique”

260913-audace-sociale-ecologiqueOn nous répète que l’on ne peut ni faire mieux, ni oser autrement.

Les risques écologiques et ceux pour la santé ? Fatalité !
L’explosion des inégalités, de la précarité et de la pauvreté ? Fatalité !
Les risques chimiques pour les salariés des transports de matières premières et des industries, pour les consommateurs, pour les habitants des zones polluées, ne peuvent faire l’objet de davantage de précautions ? Fatalité.
La dégradation du climat, des conditions de travail, de l’environnement, de l’alimentation ? Fatalité.

Non !  C’est le mode de production actuel qui est responsable. Il ne vise pas à satisfaire les besoins humains. Il donne la priorité au profit à court terme, en négligeant les conséquences pour l’être humain et son environnement. On peut le changer.

Il est possible d’oser autre chose : une politique de réduction du temps de travail, par exemple, ou la création d’emplois utiles intégrant de nouveaux besoins communs.

Comment ?
• En soutenant une économie sociale et solidaire et une agriculture paysanne ?
• En favorisant l’économie locale ?
• En remettant   les services publics locaux à une cogestion entre élu-es, salarié-es, usagers, ce qui permettrait l’implication citoyenne, l’émancipation de chacun ?
• En favorisant la démocratie locale à tous les niveaux, et donc en  combattant les projets de loi de « décentralisation » qui la réduisent ?
• En opposant à notre système économique capitaliste un projet de société fondé sur une meilleure répartition des richesses ?
• En définissant ensemble tous les « biens communs » qui ne doivent plus être des marchandises

C’est ensemble qu’il nous faut en débattre et décider.

Nous vous invitons à traiter de ces questions lors du débat public animé par le Dr Philippe Gasser, avec la participation de Françoise Alamartine (secrétaire nationale adjointe d’Europe Écologie les Verts), Martine Billard (co présidente du Parti de Gauche) et François Liberti (conseiller général de Sète II).

“La voix est libre” : retraites

LVEL-France3Le 14 septembre, René Revol, co-secrétaire du Parti de gauche 34, intervenait dans l’émission “La voix est libre” de France 3 Languedoc-Roussillon. L’occasion de rappeler les positions du Parti de gauche sur la contre-réforme des retraites où pour la première fois un gouvernement de “gauche” entérine et aggrave les mesures adoptées par la droite en 1993, 2003 et 2010. Vous pouvez revoir l’émission ici.

“Assumer le combat frontal contre le FN !”

200913-Débat-VoteFNFace au Front national et à Marine Le Pen, la dramatisation
et la diabolisation ne suffisent plus. Assumer le combat frontal
face au FN suppose d’étudier et d’éclairer les raisons du vote
en sa faveur en France, et singulièrement dans notre région.
Pour le faire reculer concrètement dans les têtes et dans les urnes,
il s’agit aussi de produire des arguments pour répliquer dans
le détail à son programme.
Cette double ambition est au programme de la rencontre du
20 septembre, organisée à Montpellier par le Front de Gauche,
à l’initiative du Parti de Gauche 34, autour du livre Vote FN
pourquoi ? ( sorti en mars 2013 aux éditions du Diable Vauvert,
co-rédigé par un collectif d’historiens et de spécialistes du Front
National). Un débat sera proposé, avec notamment l’un des
contributeurs de l’ouvrage : Alexis Corbière, secrétaire national
du Parti de Gauche.
Afin de « démontrer qu’il n’y a pas de dynamique Le Pen qu’une
gauche claire et décomplexée ne puisse briser », la rencontre se
poursuivra autour de La réplique à Marine Le Pen, écrite par
Laurent Maffeïs, responsable du secteur Etudes du Parti de Gauche,
militant du Front de Gauche ( Les cinq mensonges du Front
National, éditions Bruno Leprince).
Entrée libre !

Rentrée sociale : le Parti de Gauche 34 sur tous les fronts

Réforme des retraites, intervention armée en Syrie, rythmes scolaires, frais universitaires, etc. La rentrée sociale est chargée après un été ponctué par les interventions droitières du Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.
IMG_0469_1
Le gouvernement s’entête à poursuivre sa politique d’austérité et à s’attaquer aux acquis sociaux. Dans ce contexte, le Parti de Gauche de l’Hérault reste mobilisé sur le terrain avec toujours la même volonté d’informer sur les enjeux en cours. C’est pourquoi, nous serons présents dans les luttes à venir pour proposer l’alternative à cette politique anti-sociale.

Dès ce soir, à l’appel du Mouvement de la Paix, contre l’intervention armée prévue en Syrie par les Nord-Américains suivis de près par le Royaume-Uni et la France (voir agenda ci-dessous). Ensuite, pour la grande mobilisation à l’appel des syndicats contre la réforme des retraites le 10 septembre. Sur ce sujet, François Hollande poursuit la politique de Nicolas Sarkozy avec les mêmes arguments que répètent le Medef depuis vingt ans : «travailler plus longtemps car on vit plus longtemps». Mais si nous vivons plus longtemps, c’est bien parce qu’on travaille moins longtemps !

Comment financer les retraites ? Rien de plus simple ! Partager les richesse en taxant les revenus financiers des entreprises rapporterait 20 milliards d’euros en plus. Supprimer les aides fiscales pour l’épargne retraite par capitalisation (2 milliards d’euros par an). Lutter contre le chômage de masse  par la création de 3 millions d’emplois en dix ans (24 milliards d’euros). Entre 1997 et 2002, 2 millions d’emplois ont été créés en cinq ans. Nous exigeons donc la retraite à 60 ans à taux plein pour tous !

Le Parti de Gauche poursuit son implication pleine et entière dans le Front de Gauche pour faire émerger la seule alternative politique de gauche. Pour diffuser nos idées et mobiliser les citoyen-nes, nous organisons deux grands évènements. D’abord, une réunion publique à Montpellier (20 septembre 2013) pour «Assumer le choc frontal contre le FN !» avec la présence d’Alexis Corbière, Secrétaire national du Parti de Gauche, et Laurent Mafféis, Responsable du secteur Études du Parti de Gauche (voir agenda). Ensuite, à Sète avec la venue de Martine Billard, Co-présidente du Parti de Gauche (26 septembre) invitée par le Comité citoyen du Front de Gauche de Sète pour une réunion citoyenne sur «l’audace sociale et écologique».

Dans ce contexte, seule l’action collective peut porter l’opposition pour entamer une véritable révolution citoyenne.

Bonne rentrée à toutes et à tous.

AGENDA

DERNIÈRE MINUTE : Jeudi 29 août 2013
Face à la situation enflammée en Syrie, Le Mouvement de la Paix appelle à un rassemblement le plus large et le plus unitaire possible pour dire: 
Non a l’intervention armée en Syrie, non à la participation de la France ;
Solidarité avec les forces de paix, de justice et de démocratie en Syrie.
Rendez-vous à 18h devant les préfectures dont Montpellier

Vendredi 30 août 2013
Manifestation contre l’exploitation des gaz de schiste, à Nîmes ce vendredi à 14h.
En effet, un rapport d’expertise géologique sur le bassin d’Alès conclut que les huiles de schiste pourraient y être exploitées sans fracturation hydraulique et que rien ne s’oppose donc au lancement des opérations… 
Ce rapport sera présenté aux élus concernés à la préfecture de Nîmes ce vendredi à 14h ; les maires et collectifs appellent à un rassemblement pour montrer notre opposition à cette poursuite absurde dans la spirale des énergies fossiles. 
La préfecture de Nîmes est à côté de la gare, plusieurs membres du collectif de Montpellier se rendront à la manifestation avec le train qui part à 13h14 : rendez-vous pour ceux qui le souhaitent à 12h45 devant la gare.
Plus de détails sur le site du collectif 07…
http://stopaugazdeschiste07.org/spip.php?article593

Lundi 2 septembre 2013
Réunion de Rentrée du “Front de Gauche Elargi”,  à 18h 30 au local du PCF (rue Olof-Palm – Tournezy – Montpellier)
  http://www.fdg34.fr/index.php/post/2013/08/27/Coordination-d%C3%A9partementale-de-rentr%C3%A9e-du-FdG34

Réunion du Collectif anti-fa’ de Montpellier à 18h30 (local du NPA)

Mercredi 4 septembre 2013
MEETING CGT avec Thierry Lepaon (Secrétaire général) à 14h (Esplanades Charles-de-Gaulle – Montpellier)
http://lacgt34.over-blog.org/mobilis%C3%A9s-%C3%A0-la-rentr%C3%A9e

Mardi 10 septembre 2013
MANIFESTATION contre la réforme des retraites
Montpellier : départ à 15h du Peyrou
Carte de France des manifestations : http://cgt.fr/Carte-des-initiatives-prevues.html

Jeudi 12 septembre 2013
Assemblée générale de rentrée du Front de Gauche de Montpellier suivi du verre de l’amitié. 19h – Salle Jacques 1er d’Aragon, 117, rue des États-Généraux – Montpellier

Samedi 14 septembre 2013
Manifestation anti-fasciste à Marseille
Celles et ceux qui veulent y aller, réservez auprès de Marie-Hélène pour un départ en car : mariehelene.frittella(at)wanadoo.fr

Jeudi 19 septembre 2013
Comité élargi SANOFI
à 18h30 – Local d’Attac Montpellier – 
39, rue François d’Orbay – 34000 Montpellier

Vendredi 20 septembre 2013
RÉUNION PUBLIQUE : “Assumer le combat frontal contre le FN !”
(tract à diffuser largement en PJ – disponible dès mardi au local)
Animée par Muriel Ressiguier.
avec
Alexis Corbière, Secrétaire national du Parti de Gauche
Laurent Mafféis, Responsable du secteur Études du Parti de Gauche
René Revol, co-secrétaire départemental du Parti de Gauche
des membres du Front de Gauche
Café de l’Esplanade (21, Bld Sarrail – Montpellier) à 19h30


Jeudi 26 septembre 2013
RÉUNION CITOYENNE : “L’audace sociale et écologique”
organisée par le Comité citoyen du Front de Gauche de Sète.
avec
Martine Billard, Co-présidente du Parti de Gauche
François Liberti, Conseiller général de Sète II
Françoise Alamartine, Secrétaire adjointe Europe-Écologie-Les Verts
Salle Georges Brassens (Rue Jean-Jaurès) à 18h30

CONFERENCE STREAMING – Bernard Teper (Syndicaliste membre d’attac) – Assises Régionales de la Santé


CONFERENCE STREAMING de Bernard Teper aux… par Partidegauche-34

Communiqué de presse – Parti de Gauche 34 – Congrès 2013

logopg

 

 Communiqué de presse – Parti de Gauche 34 – Congrès 2013

A Montpellier, le lundi 25 mars 2013

Le parti de Gauche a tenu son troisième congrès, les 22, 23 et 24 mars 2013. Une délégation d’une vingtaine de délégués représentait les 350 adhérents de l’Hérault, faisant partie d’une forte délégation des cinq départements de la région Languedoc Roussillon qui se fixe d’atteindre les 1 000 adhérents d’ici la fin de l’année 2013. Dans notre région ont été élus au Bureau National : Myriam Hubert et René Revol. Dans un congrès où étaient présents de nombreux invités venant des cinq continents et notamment d’Europe et de tout le bassin méditerranéen, le Parti de Gauche a réaffirmé sa volonté de porter avec ses partenaires du Front de Gauche, une alternative aux politiques d’austérité imposées aux peuples d’Europe. Une autre politique est possible en France et le Front de Gauche a les moyens de la mettre en œuvre. Ce fut le message des deux co-présidents Martine Billard et Jean-Luc Mélenchon.

Nous aurons l’occasion de porter cette alternative dans notre région lors du grand meeting pour une alternative à l’austérité, le jeudi 11 avril à 20h, à Montpellier dans la salle des rencontres (ancienne Mairie), avec la participation de Jean-Luc Mélenchon et des autres représentants nationaux du Front de Gauche (Olivier Dartigolles – PCF ; Clémentine Autain – FASE ; David Hermet – GA).

Le refus de l’austérité ; qui nourrit le chômage, la précarité et la misère, grandit dans le pays. Devant cette exigence portée par le Front de Gauche, la réaction orchestrée depuis 24 heures par certains ministres et dirigeants du Parti Socialiste est honteuse. Ils ont délibérément modifié les propos de Jean-Luc Mélenchon. Alors que celui-ci avait déclaré au sujet du soutien de Pierre Moscovici aux diktats de l’euro-groupe : « qu’il avait un comportement de quelqu’un qui ne pense plus en français, qui pense dans la langue de la finance internationale », ils ont écrit : « un comportement de quelqu’un qui ne pense pas en français, qui pense finance internationale ». Sur la base de cette citation tronquée ils se sont permis d’accuser d’antisémitisme l’ex-candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle. Une telle ignominie a été démontée par les médias indépendants et les vrais journalistes qui font leur travail avec rigueur.

Nous invitons les dirigeants locaux du Parti Socialiste en région à la retenue, à garder leur calme sans céder à l’injure. Cette tentative de diversion ne trompe personne et mieux vaut répondre aux exigences qui montent du peuple : sauver l’emploi, maintenir le pouvoir d’achat, sauver les services publics, interdire les licenciements boursiers.

Myriam Hubert et René Revol

Co-secrétaires du Parti de Gauche 34

Intervention de Guillaume Etievant aux assises de l’écosocialisme en Languedoc-Roussillon


Intervention de Guillaume Etievant aux assises régionales de l’écosocialisme en L.R.

Invitation aux Assises régionales de la Santé – Front de Gauche – samedi 16 mars 2013

Les organisation politiques membres du Front de Gauche ainsi que des militants vous invitent à :

– Participer à cette journée d’action pour la défense et la promotion d’une protection sociale réellement solidaire et égalitaire;
le samedi 16 mars 2013, de 10h00 à 18h00, à la salle Guillaume de Nogaret – Espace Pitot, à Montpellier.
– Assister à une série de conférences et débats publics sur les questions liées à l’accès à la santé, à une psychiatrie accueillante et non sécuritaire.
 

[embedpdf width=”480px” height=”500px”]https://www.lepartidegauche34.fr/wp-content/uploads/2013/03/Assises_regionales_de_la_sante_tract.pdf[/embedpdf]
Télécharger ce tract