P. Saurel et M. Delafosse unis pour bâtir la gare TGV de la Mogère

Communiqué de presse de la liste Nouveau monde – en commun
Les masques tombent et c’est tant mieux !

Gare TGV Montpellier la Mogère

Le Maire de Montpellier Philippe Saurel (ex-PS) et son soi-disant “premier opposant” Michaël Delafosse (PS) viennent enfin de clarifier leur union pour défendre le projet de gare TGV de la Mogère, près de Montpellier.

Dans un billet publié mercredi 24 novembre, Michaël Delafosse fait un vibrant plaidoyer en faveur de la construction d’une gare à 200 millions d’euros, une gare non accessible en tramway, une gare déconnectée du réseau TER, une gare desservie par moins de 10 trains par jour, une gare sans débouché (la LGV Montpellier Perpignan n’est pas financée et ne sera pas réalisée avant 2035 au mieux) et – dernier détail – une gare située en zone rouge inondable.

Projet de gare TGV que Philippe Saurel, en dépit de ses propos volontairement ambigus, n’a rien fait pour empêcher. Bien au contraire : il a veillé, à la tête de la Métropole, à ce qu’aucune procédure de ZAC ni aucun financement ne soit retardé.

Messieurs Saurel et Delafosse ont tous deux été élus en charge de l’urbanisme à la Ville de Montpellier durant ces dernières années, au sein de la même équipe municipale. Tous deux ont validé et porté les mêmes projets pharaoniques entre Montpellier et la mer : Odysseum, Oz, Ode. Rien d’étonnant donc à les retrouver sur la même ligne aujourd’hui dans ce dossier. Mais il n’est pas inutile d’éclairer les citoyens sur cette réalité à quelques jours des élections régionales.

Rappelons que la Région est compétente en matière de transport ferroviaire et qu’elle est amenée à cofinancer ce projet de gare TGV à hauteur de 45 millions d’euros.

Philippe Saurel et le Parti Socialiste de Carole Delga et Michaël Delafosse défendent la même politique et les mêmes projets : Sivens, doublement de l’A9, gare TGV dans les vignes. Des projets du XXème siècle, des projets de l’ancien monde.

Seule la liste Nouveau Monde conduite par Gérard Onesta a pris clairement position contre le grand projet inutile et ruineux de la Mogère. Gérard Onesta s’est publiquement engagé à retirer les 45 millions d’euros de subventions que la Région est censée verser et à les réaffecter à des projets de modernisation et de développement des trains du quotidien.

Désormais et plus que jamais les choses sont claires. Pour dire stop au projet de gare TGV un seul choix : le vote Onesta.

 

Muriel Ressiguier, Christian Dupraz et les candidat-es héraultais-es

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.